Liste des tests de dépistage d'addictions sans produits

Questionnaire d'achat compulsif d'Adès et Lejoyeux

Le questionnaire d'achat compulsif est un test en 19 questions réalisé par le Dr. Jean Adès et le Dr. Michel Lejoyeux .Il permet d'estimer la tendance à l'achat compulsif. Un score supérieur ou égal à 11 est évocateur d'une difficulté avec les achats.

Test de dépistage d'addiction sexuelle de Carnes

Ce test permet de dépister une addiction sexuelle en questionnant l'émergence de la plainte et des addictions associées. Il comporte 25 questions dont la réponse est oui ou non. Si la réponse est "oui" à 13 questions ou plus, le patient peut être diagnostiqué comme dépendant sexuel

Addiction à internet (IAT)

L'IAT (Internet Addiction Test) est un test développé par Kimberly Young qui mesure l'utilisation excessive d'internet.
Il est composé de 20 items et en fonction des réponses, un score de 0 à 100 est obtenu.
Un score inférieur à 49 indique que le patient peu passer parfois plus de temps sur internet que prévu mais que celui-ci garde le contrôle de son utilisation d'internet
Un score de 50 à 79 révèle un usage problématique d'internet avec de possibles conséquences sur la vie du patient.
Un score supérieur à 80 montre un usage problématique d'internet avec de sévères répercussions sur la vie du patient

Échelle d'addiction à Facebook

La Bergen Facebook Addicition Scale a été développée par des chercheurs norvégiens et permet de mesurer le risque de dépendance associé à Facebook.
Cette échelle repose sur 6 questions et donne un score de 6 à 12 points.
Un score de 6 à 9 points indique que la personne ne présente pas un usage problématique de Facebook.
Un score de 10 à 12 révèle d'un usage problématique.

Indice Canadien du jeu excessif (ICJE)

Cet outil a été développé par le centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies. Cet instrument de mesure comprend 9 items. Il attribue des notes à chaque réponse qui sont additionnées et donnent un taux de prévalence du jeu excessif au cours des 12 derniers mois.
Les résultats sont rangés en 4 catégories de comportements associés au jeu :

  • Jeu non problématique (score 0)
  • Habitudes de jeu à faible risque (score de 1 ou 2)
  • Habitudes de jeu à risque modéré (score entre 3 et 7)
  • Jeu problématique (score entre 8 et 27)

Addiction au travail (WART)

Le WART (Work Addiction Risk Test) de Bryan Robinson permet de caractériser l'engagement excessif au travail et le "workaholique".
Ce test comporte 25 questions qui pour chacune d'entre elles propose une cotation par point : pas du tout vrai (1), peu souvent vrai (2), souvent vrai (3), toujours vrai (4).
Le résultat est la somme de ces scores : pas d'addiction (25 à 54), addiction faible (55 à 69), addiction élevée au travail (70 à 100)

Critères de Tejeiro

L'équipe de Tejeiro en 2002 a élaboré un auto-questionnaire à partir des critères diagnostiques de la dépendance aux substances du DSM-IV et du jeu pathologique. Il permet de mesurer les problèmes associés aux jeux vidéos.
Au travers des 9 questions, 9 dimensions sont explorées : la préoccupation, la tolérance, la perte de contrôle, la poursuite, le manque, la fuite, le mensonge, les actes illégaux, les perturbations familiales et scolaires

Questionnaire SOGS-RA

Le test SOGS-RA (South Oaks Gambling Screen), élaboré par Henry R. Lesieur et Sheila B. Blume aux Etats-unis permet d'évaluer de manière systématique les symptômes du jeu pathologique, les antécédents personnels et familiaux.
Un score est établit en additionnant le nombre de réponses aux questions évaluées comme des réponses à risque. Le score maximum est de 20.
Un score supérieur ou égal à 5 est très évocateur du jeu pathologique. Un score compris entre 1 et 4 correspond au jeu à problème

Évaluer la dépendance :

Évaluer les comorbidités psychiatriques  :

Évaluer les dommages somatiques :

Calculer IMC

Activité physique en addictologie

Troubles du sommeil : Troubles cognitifs : Évaluer les facteurs de risque d'hépatites virales